Légendes et Mythes de Seeds of Destruction : Bloody Kithicor, Commonlands, Highpass Hold

eq_sod_logo_600.jpg

La suite du background de Seeds of Destruction. Comme d'habitude, la traduction est assez libre dans sa forme mais correcte sur le fond. Certains termes sont en anglais pour plus de clarté envers le lecteur. N'hésitez pas à commenter cette chronique sur notre Forum Everquest.

Boody Kithicor

Et le jour vint où l'histoire de Norrath, fut marquée par un affrontement cyclopéen entre deux armées au sein de la sombre forêt de Kithicor. Lanys T'Vyl, l'Enfant de la Haine, et Firiona VIE, l'élu de Tunare allaient s'affronter dans un ultime combat qui resterait dans les annales de l'histoire d'Antonica.

Firiona était animée par la volonté de réduire la puissance de l'armée Teir'Dal et ainsi de préserver son royaume face aux légions du mal. Quant à Lanys, elle voulait plaire à son père Innoruk en écrasant les forces de Tunare, symbole de ce qu'elle haïssait plus que tout.  

La forêt de Kithicor allait donc être le théâtre de cette terrible bataille. Chaque camp construisit sa base arrière non loin. Lanys rassembla ses légions dans les Commonlands et Firiona établit son état major au sein de Highpass Hold.

La bataille fut terrible. L'acier fit couler beaucoup de sang et la puissance thaumaturgique des mages noirs d'Innoruk, ainsi que celle des elfes, déchaîna un véritable torrent d'énergie magique sur le champ de bataille. Une fois que assez de sang eut coulé sur l'autel de la guerre, les Légions de Lanys s'inclinèrent face aux forces de Tunare. En effet, aux aboies Lanys fut secourue par son maître Laarthik K'Shin qui utilisa un puissant artefact pour convoquer le Prince de la Haine : Innoruk. Ce dernier, furieux de la défaite de sa championne, captura Lanys et l'enferma sur le plan de la Haine, pour la torturer éternellement. Lanys endura les pires sévices et sa haine en fut décuplée.

En des temps présents, les agents de la Discorde tentent de modifier la destinée de ces deux personnalités. Nul doute, que si le passé devait être changé, cela provoquerait des distorsion dan le flux temporel, qui pourrait engendrer un terrible cataclysme...

2

Récit de la Bataille de Kithicor :

A travers tout Antonica résonne l'appel de l'acier. Chaque homme, elfe, nain en mesure de porter une arme, se rassemble pour former une armée capable de faire face aux Légions Teir'Dal.

Au sein de la citadelle enfouie de Nériak, des cérémonies martiales à la gloire d'Innoruk sont organisées pour bénir l'armée Teir'Dal. Les féroces guerriers elfes noirs s'entraînnent sans relâche et leur soif de sang est aussi grande que leur haine. Les Teir'Dal veulent imposer la puissance d'Innoruk, symbolisée par Lynas T'Vyl et son mentor Laarthik K'Shin, et ainsi diviser le peuple des hommes et les forces de la Lumière en général. Ils projettent la prise de High Keep. Ce passage étant un point stratégique fondamental entre Freeport et Queynos.

C'est par une matinée pluvieuse et embrumée, que la marche macabre des Légions Teir'Dal débuta au son de la plainte haineuse des chants guerriers elfes noirs. Menée par  Laarthik K`Shin et Lanys T`Vyl, la Légion décimait tout sur son passage. Rien ne réussit à empêcher la progression cette armée. Tout ce qui s'opposait à eux, était irrémédiablement vaincu. L'acier mordait les chairs et chaque guerrier se battant contre ces forces du mal, ne pouvait qu'être terrifié devant la détermination et la force des Teir'Dal. Ainsi, les Commonlands assitèrent au spectacle macabre d'une guerre sans merci. Fort de leurs victoires, Lanys et Laatrik poursuivaient leur avancée vers Highpass Hold.

2

Alors que les Légions Teir'Dal s'approchaient de la forêt de Kithicor, des éclaireurs vinrent alerter Lanys de l'approche d'une armée composée d'hommes, de nains et d'elfes qui traversait les Commonlands. Lanys décida de poster sont armée en embuscade dans la forêt de Kithicor pour attendre de pieds fermes les forces du bien. Un groupe de trente guerriers Teir'Dal attaqua la cité de Rivervale et pilla tout ce qu'ils purent. Tous pauvres Halflings qui osèrent résister, furent systématiquement massacrés, sous les prières à la gloire d'Innoruk. La tête des victimes fut empalée sur plusieurs pics comme macabre avertissement.

Pendant que les Légions maléfiques gagnaient leurs emplacements dans le forêt, elles furent surprises par des groupes embusqués, membres des forces du bien. La Légion fut quelque peu surprise et vacilla devant cette attaque fulgurante et imprévue. Les embuscades se succédaient et les armées Teir'Dal se battaient sans relâche face à des ennemis tout aussi déterminés. Le sang abreuva abondamment la terre du bois de Kithicor et l'odeur du carnage devint bientôt insupportable, même pour les combattants.

Lord Tephys, Galeth Veredeth et Firiona Vie attendaient juste à l'entrée de Highpass avec une force de preux Paladins vénérant Tunare et avec tous ceux qui avaient bien voulu les rejoindre. La situation était grave, les embuscades avaient ralenti la Légion de la haine, mais leur forces étaient encore trop nombreuses. Les Paladins et leur acolytes formèrent une ligne de boucliers pour empêcher l'avancée de leurs ennemis. Sous les harangues de leurs chefs, les forces du bien allaient mener un terrible combat, tel les Spartiates aux Thermopyles face aux Immortels de Darius. La ligne des défenseurs entendit se rapprocher le bruit des bottes Teir'Dal ainsi que le cliqueti sourd de leur armes frappant leurs boucliers. 

2

Ce fut ici, près de l'entrée de Highpass, que les chefs des deux armées se firent face. La forêt tout entière s'était tue, comme si elle comprenait la gravité de l'instant. Un rire cruel fut entendu. D'où venait il ? Personne ne le su jamais...

Lord Tephys prit la parole : " Par la grâce de la Grande Mère, vous ne passerez pas Enfants de la Haine. Votre maudite armée ne franchira pas cette ligne !" Avec son épée, Lord Tephys traça une ligne devant lui.

Lanys laissa échapper un rire méprisant, qui s'entendit dans toute la forêt. " Vieux fou, je vois que tu ressens la haine émanant de mon être et j'en suis heureuse ! Cela prouve bien la puissance de mon père Innoruk. La haine que tu ressens, n'est rien comparée au tourments qui t'attendent toi et ta futile armée ! Prépare toi à souffrir et à être frappé par toute la force du Prince de la Haine !"

Puis, les armée se chargèrent dans un fracas assourdissant. Lanys et Lord Tephys s'engagèrent dans un duel titanesque. La furie d'Innoruk, frappait frénétiquement le bouclier du vieux Paladin. Ce dernier, malgré son âge, rendait coups pour coups avec sa Sainte Lame.

2

Finalement le bouclier fut fendu par un coup surpuissant et la lame noire de Lanys s'enfonça dans la poitrine du guerrier saint. Lanys retira sa lame et le preux invoqua dans un murmure la force de Tunare. Une sainte aura émana de sa main droite et guérit sa blessure. Un bref sourire se lu sur le visage du Paladin qui remerciait secrètement sa déesse. Mais ce sourire s'estompa devant la main tendu de Lanys qui brillait d'une aura blasphématoire d'énergie négative.

Prononçant le verbe en ancien Teir'Dal, Lanys invoqua une énergie destructrice qui frappa le vieux Paladin. La douleur envahit Lord Tephys et il en fut paralysé. Il ne pu éviter le coup de grâce de Lanys qui le terrassa. Il s'écroula alors sur le sol de la forêt avec un air apaisé. Le vieux Paladin savait que son combat était fini et qu'il n'avait pas failli malgré sa défaite. La Grande Mère l'attendait pour une paix éternelle.

La bataille faisait rage et la défaite du Paladin passa presque inaperçue pour la plupart des combattants. De nombreux cadavres jonchaient le sol, d'autres agonisaient en priant leur dieu respectif. Laarthik K`Shin et Galeth Veredeth étaient engagés dans un rude combat. Laarthik était envahi de magie qui lui conférait une grande force. Quant à Galeth, il se battait vaillamment comme le vieux guerrier expérimenté qu'il était.

2

Laarthik baissa sa garde volontairement pour que Galeb puisse le frapper avec son bouclier. Mais par ce geste, le vieux guerrier découvrait sa garde et Laarthik s'engouffra dans cette ouverture avec la vitesse du serpent. Sa main était envellopée d'une maléfique énergie et il toucha le poitrine de Galeb. Ce dernier fut enveloppé dans un linceul de flammes destructrices.

Un cri de douleur s'échappa des lèvres du Paladin. Avec une vitesse incroyable pour son âge, il se mit hors de portée des armes de son ennemi et invoqua sa magie. Toutes ses blessures se refermèrent et il sourit devant le visage étonné de son ennemi. "Apparemment, je suis toujours en mesure de combattre mon cher adversaire." Puis feignant la surprise, il leva les yeux vers son ennemi. " Oh ! je lis  la peur sur ton visage ? Tu pensais avoir aisément le dessus ? Le duel reprit de plus belle.

Lorsque Lord Tephys tomba, Firiona Vi se précipita à son secours. Mais elle réalisa vite qu'il était déjà trop tard pour son camarade. Lanys l'attaqua avec toute sa rage. Firiona fut un instant destabilisée par la haine destructrice dont faisait preuve l'elfe noire. Elle due reculer face aux coups puissants et vicieux de l'élu d'Innoruk.

2

Devant ce torrent de haine, Firiona resta calme dans son style de combat. Elle se remémora les conseils de son mentor Galeth. Deux styles s'affrontaient ainsi. Lanys n'était que sauvagerie et haine. Tandis que Firiona bloquait les attaques avec style et maîtrise de soi.

Laarthik et Galeth continuaient leur danse macabre. Mais Laarthik avait la jeunesse et la force pour lui. Galeth se fatiguait peu à peu et réalisa qu'il ne pouvait vaincre. Il se résolu à tenir jusqu'au bout de ses forces. Firiona continuait à bloquer les attaques furieuses de son adversaire. Profitant d'un moment de faiblesse, elle lui asséna un terrible coup qui fit basculer le combat en sa faveur un bref instant.

Lanys retomba dans sa rage folle en se maudissant de cet instant de faiblesse. Firiona reprit sa posture défensive. C'est alors que par la volonté de la Grande Mère, des milliers d'insectes fondirent sur les elfes noires et la terre se mit à trembler. Firiona fut enveloppée par la lumière protectrice de Tunare qui lui apporta toute sa force pour lutter face à l'élu d'Innoruk. Devant cette puissance, Lanys vacilla et perçue l'ombre de la défaite. Elle implora d'un cri à Laarthik de lui venir en aide.

En entendant l'appel de l'élu de son peuple et de son dieu, Laarthik entra dans une rage folle. Il frappa Galeth au visage avec le pommeau de la lame. Le Paladin fur vaincu pour la première fois de son existence. Il s'écroula inconscient sur le sol.

En voyant la gravité de la situation, Laarthik décida d'utiliser un artefact, une grande sphère bleu, qu'il avait découvert dans les mines de Nurgal. Brandissant son vil objet, il lança une blasphématoire incantation à son dieu:" Innoruk Prince de la Haine, apporte ton sombre pouvoir à nous tes enfants !"

C'est alors qu'une faille astrale s'ouvrit au sein de la forêt. Elle était accompagnée de la plainte de milliers d'âmes damnées. Toutes les créatures de Norrath ressentirent dans leur coeur et leur âme, le torrent de haine qui se déversa alors de cette faille. Un pilier de flammes noires s'abattit sur Laarthik et une terrible puissance émana de son corps, habité par la force divine.

Lanys lança un rire maléfique lorsque le pouvoir d'Innoruk l'envahit. Elle fut également baignée de flammes noires. Puis, contre toutes attentes, les flammes consumèrent Lanys à la surprise de tous et elle disparut. Laarthik lui aussi s'écroula sans vie sur le sol et on entendit la clameur maléfique du dieu de la Haine, s'échapper dans le ciel de Norath. Le dieu allait bientôt abattre lui même sa puissance sur le champs de bataille.

2

Firiona Vie choquée que Lanys elle même fut balayée par la haine de son dieu, comprit vite la suite des évènements. Elle cria autour d'elle :"Fuyez pour votre vie, c'est la fin !" Elle se dirigea vers Galeth et déclara :" La mort approche ! Personne ne peut survivre à la malédiction qu'Innoruk invoque sur nous !" Elle aida son mentor à se relever pour assister à ce qui devait être leur fin.

Une vague de désespor frappa tous les combattants du champs de bataille. Le silence se substitua à la clameur des combats et tous attendaient la mort, dans un mutisme teinté de désespoir.

C'est ainsi que la bataille de Kithicor se terminait. Ce fut la plus sombre "victoire" des forces du bien. Les survivants rejoignirent leurs demeures respectives. Peu sont arrivés à échapper à la colère d'Innoruk et tous furent marqués à jamais au plus profond de leur âmes. Depuis ce jour, les nuits du bois de Kithicor sont hantés par les esprits des guerriers tombés lors de cette terrible bataille. 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EverQuest ?

120 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (150 évaluations | 10 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de EverQuest
(59 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

61 joliens y jouent, 920 y ont joué.